Cet article est également disponible en : Espagnol

Reseau_soc_Facebook_Semaine_olympique_paralympique_fil actu_1200x6304

Du 27 janvier au 3 février 2018, tous les élèves de la maternelle au lycée pourront participer à la Semaine Olympique et Paralympique. Cette opération menée dans tous les établissements de France et de l’AEFE qui le souhaitent permet d’associer des pratiques physiques et sportives à l’éducation. C’est l’occasion de travailler des thématiques telles que le fair-play, les valeurs du sport et de l’Olympisme ou encore de l’égalité, de la santé et l’inclusion des élèves en situation de handicap.

Voici le symbole et les éléments des JO:

Les cinq anneaux Symbole très puissant, les cinq anneaux sont la représentation visuelle de l’Olympisme. Ils ont été dessinés par Pierre de Coubertin. Les cinq anneaux représentent les cinq continents. Ils sont entrelacés pour indiquer l’universalité de l’Olympisme et la rencontre des athlètes du monde entier au moment des Jeux. Sur le drapeau, les anneaux apparaissent sur un fond blanc. Combinées de cette façon, les six couleurs du drapeau (bleu, jaune, noir, vert, rouge et blanc) représentent toutes les nations. Toutes les nations possèdent au moins une de ses couleurs sur leur drapeau : les couleurs du drapeau ne sont donc pas à associer à un continent en particulier, mais représentent bien le monde entier. Il est important de préciser qu’il est le seul symbole olympique. Pour nommer les autres éléments identitaires, il faut choisir d’autres termes.

La flamme et le relais. Avec le drapeau, la flamme olympique et le relais sont les éléments les plus connus des Jeux. La flamme olympique est l’expression des valeurs positives que l’être humain associe depuis toujours à la symbolique du feu. La flamme est allumée à Olympie (Grèce), en souvenir de l’origine antique des Jeux. La flamme est ensuite acheminée jusqu’à la ville organisatrice des Jeux par des milliers de relayeurs. Partout où elle passe, elle annonce les Jeux Olympiques et transmet un message de paix et d’amitié à celles et ceux rencontrés sur son chemin. La médiatisation de son passage met également en valeur la culture et les richesses naturelles des régions traversées.

La devise et la maxime La devise olympique se compose de trois mots latins: CITIUS-ALTIUS-FORTIUS, ce qui signifie PLUS VITE – PLUS HAUT – PLUS FORT Ces trois mots encouragent l’athlète à donner le meilleur de lui-même au moment de la compétition. Pour mieux comprendre la devise, on peut la comparer à la maxime olympique: L’important dans la vie n’est pas de vaincre mais de lutter. L’essentiel n’est pas d’avoir gagné mais de s’être battu. Ensemble, la devise et la maxime olympiques représentent un idéal auquel Coubertin croit et dont il fait la promotion comme une leçon de vie importante : donner le meilleur de soi-même et s’efforcer d’atteindre l’excellence.

L’hymne et les serments L’hymne et les serments olympiques (de l’athlète, de l’arbitre et de l’entraîneur) font partie du protocole officiel des cérémonies d’ouverture des Jeux Olympiques. Les personnes qui les prononcent tiennent un coin du drapeau olympique pendant qu’ils parlent. L’hymne olympique a été composé par Spiros Samaras (musique) et Kostis Palamas (paroles). Joué pour la première fois en 1896, à l’occasion des premiers Jeux Olympique modernes d’Athènes, il ne devient l’hymne officiel du Comité International Olympique qu’à partir de 1958. Comme les athlètes des Jeux antiques, les athlètes modernes prêtent serment. Ce texte, écrit par Pierre de Coubertin, est prononcé pour la première fois lors des Jeux d’Anvers en 1920. Le serment des arbitres est intégré dans les cérémonies d’ouverture des Jeux Olympiques en 1972; le serment des entraîneurs lors de ceux de Londres en 2012. Il est important de souligner que les serments ont été modifiés dans le temps afin de répondre à la nature changeante de la compétition sportive. Par exemple, des mots concernant le dopage ont été rajoutés au serment de l’athlète des Jeux de Sydney en 2000.

Flag_BG
http://www.lfbogota.com/wp-content/uploads/2018/01/Flag_BG.jpghttp://www.lfbogota.com/wp-content/uploads/2018/01/Flag_BG-300x300.jpgAdmin Pasteuractualités pédagogiques